Si vous voulez utiliser votre piscine toute l’année ou profiter d’une température d’eau confortable même pour une courte période, vous devez envisager de la chauffer. Une pompe à chaleur pour piscine est un excellent moyen d’y parvenir. Pour choisir une pompe à chaleur pour piscine, il faut tenir compte de certains critères.

L’état de la piscine

La pompe à chaleur pour piscine doit d’abord être choisie en fonction de la nature de votre piscine. En effet, ce système de chauffage utilise l’air ambiant, qu’il réchauffe avant de le faire circuler dans l’eau de la piscine.

Selon que la piscine est à l’intérieur ou à l’extérieur et qu’elle est couverte ou non, l’air ambiant sera plus ou moins froid. La puissance de la pompe à chaleur doit donc être adaptée à la température moyenne de l’air, qui dépend elle-même de la conception de la piscine.

La pompe à chaleur ne sera pas la même si la piscine est enterrée ou hors sol. Le choix de l’appareil dépend également du volume d’eau de la piscine. Pour chauffer une piscine plus grande, vous aurez besoin d’une pompe à chaleur plus puissante.

La région de résidence

Lorsque vous choisissez votre pompe à chaleur, vous devez également tenir compte de votre région de résidence. Si vous vivez dans un climat plus frais, l’air sera plus froid et donc plus difficile à chauffer.

Dans ce cas, vous devez opter pour une pompe à chaleur puissante et efficace. Elle sera capable d’assurer une montée rapide de la température de l’eau malgré la fraîcheur de l’environnement.

Les caractéristiques techniques

Vous devez également prendre en compte les différentes caractéristiques de la pompe à chaleur pour piscine. La première chose à prendre en compte est la puissance de l’appareil, qui va permettre un réchauffement plus ou moins rapide de l’eau de la piscine.

Cette puissance, mesurée pour une température de l’air ambiant donnée, est indiquée sur la pompe à chaleur. Le coefficient de performance est un autre élément à prendre en compte. Il exprime la différence entre l’énergie consommée par l’appareil et celle qu’il restitue pour chauffer l’eau.

Cette mesure est également basée sur une température de l’air ambiant donnée. Faites également attention au débit de la pompe, qui est exprimé en m3 par heure. Ce débit est à mettre en relation avec le volume d’eau.

Enfin, vérifiez le nombre de décibels que l’appareil émet. La pompe à chaleur ne doit pas être trop bruyante.

Le choix du modèle

Le modèle le plus courant est la pompe à chaleur horizontale. Dans ce cas, le ventilateur est situé dans la partie avant de l’appareil. Ce type de pompe à chaleur est efficace, mais assez bruyant. L’air froid qui est soufflé par l’avant peut également être assez inconfortable.

La pompe verticale est plus silencieuse, mais elle est assez encombrante et nécessite de l’espace pour son installation.

En revanche, la pompe à chaleur réversible peut également refroidir l’eau de la piscine, ce qui est apprécié dans les régions chaudes.

Le budget

Le budget nécessaire à la pose d’une pompe à chaleur dépend du choix du modèle et de la puissance de cette dernière. Mais il est aussi lié à la nature de la piscine et à la superficie à chauffer.

Par exemple, pour chauffer une piscine de 30 m3, le coût moyen se situe entre 500 et 1000 euros. Pour une piscine de 55 m3, le prix varie en moyenne entre 1000 et 2500 euros.

Si vous faites installer la pompe, cela vous coûtera entre 150 et 300 euros. À cela s’ajoute le coût de l’entretien annuel.